Loading...

Comment protéger sa maison contre les incendies ?

Incendie

Avec un incendie toutes les deux minutes en France ¹, le risque d’incendie domestique est aussi fréquent que le risque de cambriolage. Les dégagements de fumées nocives provoquent des intoxications parfois mortelles. C’est pourquoi, à partir de mars 2015, le détecteur de fumée est devenu obligatoire dans toutes les habitations.

Des dommages le plus souvent irréparables

Dégâts matériels et perte de vos objets de valeur sentimentale, traumatisme moral, coût financier important pour vous reloger… Les dommages causés par un incendie dans votre habitation et les démarches à effectuer ensuite peuvent vite devenir un calvaire. Pire encore, chaque année, les incendies domestiques causent de nombreuses victimes.

 Les chiffres clés des incendies en France ² :
- 1 incendie domestique se déclare toutes les 2 minutes
- Les pompiers interviennent toutes les 7 minutes sur un incendie (70 300 feux d’habitation enregistrés en 2017).
- Chaque année, on recense plus de 15 000 victimes de feux d’habitation (15 502 en 2017)
- Parmi ces victimes, plus de 200 victimes décèdent (217 en 2017)

Nos conseils pour vous protéger contre les risques d’incendie

► Des gestes du quotidien qui peuvent sauver

Afin de limiter les dangers, des bonnes habitudes et de bons réflexes sont primordiaux. Nous vous listons quelques recommandations :

incendie multiprises

1. Veillez à avoir des installations électriques saines

30% des incendies domestiques en France sont d’origine électrique. Pour les éviter, veillez à ne pas brancher de multiprises en cascade. Respectez également la puissance maximale indiquée en watts (W) sur vos multiprises. Ne branchez pas vos gros appareils électroménagers sur les mêmes prises (chauffage d’appoint, fer à repasser, grille-pain, machine à laver, bouilloire, four micro-ondes…).

incendie cheminée

2. Soyez vigilant avec les cheminées et inserts

Un ramonage 1 à 2 fois par an est essentiel (un avant la période de chauffe et un pendant). En plus de réduire le risque d’incendie, il limite les intoxications au monoxyde de carbone. Et, cela vous permet de consommer moins de bois.

incendie bougie

3. Sensibilisez et protégez vos enfants

Ne laissez pas les allumettes, bougies et briquets à portée de main de vos enfants. Surtout, sensibilisez-les aux dangers et aux réflexes à adopter. Pour cela, vous pouvez utiliser le livre de jeu mis à disposition par les pompiers.

► Un détecteur de fumée relié à la télésurveillance

détecteur fumée

S’il n’empêche pas un départ d’incendie, le détecteur de fumée est un bon moyen d’éviter toute propagation, affectant vos biens et mettant en péril votre sécurité. Grâce à l’émission d’un signal sonore, il permet de vous alerter d’un début d’incendie, de vous réveiller si un feu se déclare pendant votre sommeil et de réagir lorsque vous êtes éveillé.

En plus d’un détecteur de fumée classique, vous pouvez opter pour un détecteur de fumée connecté. Relié à la télésurveillance, c’est un excellent complément à un système d’alarme.

Mais quelle est son utilité ?

Centre de Télésurveillance

Le détecteur de fumée connecté fonctionne 24h/24 et 7j/7, que le système d’alarme soit en marche ou à l’arrêt (voir aussi : Télésurveillance ou Vidéosurveillance, quelle solution est faite pour vous ?). Comme un détecteur de fumée classique, il a pour vocation de vous avertir par un bruit sonore lorsqu’il se déclenche. Son avantage principal reste sans aucun doute l’alerte qui est envoyée en parallèle  à l’entreprise qui protège votre logement à distance. Si un incendie se déclare, les opérateurs du Centre de Télésurveillance se chargent de contacter les Services d’Incendie et de Secours. Même si vous n’êtes pas présent dans votre domicile, il vous garantit une prise en charge rapide en cas de départ d’incendie.

En prime, certaines entreprises vous alertent lorsque les consommables du détecteur sont à changer (piles ou  batteries). Elles peuvent même vous proposer gratuitement  le changement des consommables, ce qui vous permet de réaliser quelques économies et de vous assurer du bon fonctionnement de votre détecteur en permanence.

Le détecteur de fumée relié à la télésurveillance est donc un moyen indispensable pour assurer la sécurité de votre domicile et celle de votre famille contre les incendies domestiques, à tout moment du jour ou de la nuit.  

(1) et (2) Source : Statistiques des Services d’Incendie et de Secours – Edition 2018

La Foire Aux Questions

Le détecteur de fumée est-il obligatoire dans tous les logements ?

Depuis le 8 mars 2015, tous les logements doivent être équipés d’un détecteur avertisseur autonome de fumée (voir article L.129-8 du code de la construction et de l’habitation).
Aucune sanction n’est indiquée dans la réglementation si vous n’avez pas installé de détecteur. En revanche, votre assureur peut refuser de vous indemniser en cas d’incendie ou d’explosion.
Une fois installé, et pour vous prémunir en cas de sinistre, pensez à remettre une attestation à votre assureur (voir le modèle de lettre proposée par le gouvernement).

• Je suis locataire, qui doit acheter et installer le détecteur de fumée ?

C’est au propriétaire du logement de s’assurer de l’achat et de l’installation du détecteur. C’est ensuite à l’occupant de veiller à l’entretien et au bon fonctionnement du détecteur (sauf dans les cas cités à l’article R.129-13 du code de la construction et de l’habitation).

• Quel est le prix d’un détecteur de fumée connecté ?

Les entreprises de télésurveillance proposent des détecteurs de fumée en option à une offre de télésurveillance, pour des tarifs compris entre 1,50 € et 2,90 € TTC / mois. Lors de votre souscription, veillez à ce que le changement des consommables soit bien inclus.
(prix constatés en 2019 auprès des principales entreprises de télésurveillance).

• Où installer son détecteur de fumée ?

L’emplacement des détecteurs va dépendre de la configuration de votre logement. Nous vous recommandons d’avoir au moins un détecteur par niveau.
Privilégiez un positionnement à l’intérieur ou à proximité des chambres (couloir par exemple). Si possible, et pour éviter les déclenchements intempestifs, placez le détecteur à distance des éléments de cuisson (cuisine), des sources d’humidité (salle de bains) et des gaz d’échappement (garage).
Pour plus de sécurité, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

• Comment choisir son détecteur de fumée ?

Avant tout, il est impératif de vérifier que votre détecteur de fumée respecte la norme EN 14604. La mention doit être inscrite sur le détecteur ainsi que sur son emballage.
Nous vous conseillons également les détecteurs logotés avec la marque NF DAAF.

• Que faire en cas d’incendie ?

Avertissez les sapeurs-pompiers en composant le 18 ou le 112. Evitez au maximum tout contact avec la fumée qui peut provoquer des asphyxies.
Si l’incendie se déclare chez vous, évacuez les lieux en veillant à ne pas prendre l’ascenseur. Si vous êtes dans une pièce enfumée, mettez un mouchoir devant votre nez et baissez-vous. La fumée monte et l’air frais se situe près du sol.


A découvrir aussi :

option détecteur fumée

L’option détecteur de fumée par Protection 24

Protection 24 vous propose un système de télésurveillance complet, pour protéger votre domicile contre les cambriolages, les incendies et les inondations domestiques